Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

 

 

 

L'UFICT, le syndicalisme CGT spécifique aux cadres.

Liens

Union départementale CGT de la Marne

http://www.udcgt51.fr/

 

Coordination CGT des services publics territoriaux rémois

http://cgt-services-publics-remois.over-blog.com/ 

 

Syndicat CGT Ville de Charleville-Mézières

http://cgtcarolo.over-blog.com/

 

Syndicat CGT des Agents Territoriaux de la Communauté d'Agglomération Charleville - Mézières / Sedan

http://www.cgtcomagglo08.fr/

 

Syndicat CGT du Conseil général des Ardennes 

http://www.cgtcg08.com/

 

CGT territoriaux Amiens

http://territoriaux-cgt-amiens-metropole.over-blog.com/

 

CGT Finances publiques 51

http://www.financespubliques.cgt.fr/51/

 

Conseiller du salarié 51

http://www.conseillerdusalarie51.fr/

 

Observatoire des Risques PSycho - Sociaux au sein de la Fonction publique territoriale

http://www.observatoiredesrpsauseindelafpt.fr/

 

 

Pour un management alternatif

27 avril 2016 3 27 /04 /avril /2016 09:21
Les collectivités du Finistère développent des outils pour lutter contre la "solitude du manager"

Comment aider les managers de proximité à appréhender l'évolution de leur métier, et en particulier leur rôle dans la prévention des risques psychosociaux ?

Financée par le Fonds national de prévention de la CNRACL, une démarche de développement d'outils managériaux portée par le Centre de gestion du Finistère et quatre collectivités du département est actuellement en phase d'expérimentation.

Son originalité : avoir mis les managers au coeur du processus. Retour sur une démarche innovante.

Isolement du manager de proximité, évolution de ses missions, notamment avec la mise en place des entretiens d'évaluation, difficultés pour son équipe et lui-même s'ils ne sont pas affectés sur le même lieu, mal-être des agents, craintes des élus sur leur éventuelle responsabilité … les inquiétudes liées aux risques psychosociaux (RPS) dans la fonction publique territoriale sont nombreuses.

Face à des sollicitations multiples, le Centre de gestion (CDG) du Finistère et quatre collectivités du département, se sont lancés, en 2014, dans une démarche de développement d'outils managériaux de prévention des RPS et d'amélioration de la qualité de vie au travail. Son originalité : mettre les managers de proximité au centre du processus, en leur faisant concevoir ces outils, et leur permettre ainsi d'appréhender leur nouveau rôle, d'"animateur d'équipe", qui vient s'ajouter à leur traditionnelle mission d'encadrement.

Désormais élaborés, ces outils sont actuellement déployés et expérimentés dans plusieurs collectivités.

Une démarche de prévention des RPS originale

En 2012, le Fonds national de prévention de la Caisse nationale de retraites des agents des collectivités locales (CNRACL) lance un appel à projets sur "risques psychosociaux, contraintes organisationnelles et psychologiques, souffrances au travail". A cette date, rappelle Delphine Le Guerson, directrice du pôle "emploi territorial" au CDG du Finistère, qui a porté le projet, les RPS sont encore une notion relativement nouvelle dans la fonction publique territoriale (FPT) et un peu "fourre-tout".

Sensibilisé à ces problématiques, et désireux d'accroître ses compétences pour accompagner les collectivités, le CDG du Finistère se lance, accompagné de Brest métropole, du Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT), des communes du Relecq-Kerhuon et de Ploumoguer et de la communauté de communes de la presqu'île de Crozon. Sa démarche vise à "identifier les leviers et ressources des managers de proximité pour agir sur la qualité de vie au travail de leurs équipes et prévenir l'apparition de RPS".

Il privilégie de ce fait une approche de la prévention qui n'est pas classique - passant par une cartographie des risques et la formation de "préventeurs" - mais basée sur le développement d'outils managériaux. Retenu par la CNRACL, le projet est piloté par le cabinet Plein Sens, spécialisé dans le conseil en relations sociales.

L'encadrant de proximité, un "élément charnière"

Pour mener à bien la première phase de ce processus, l'équipe de consultants a proposé à Brest Métropole ainsi qu'aux collectivités partenaires de conduire une série d'entretiens individuels avec quarante encadrants de proximité.

A partir de ces premiers échanges, un questionnaire a été réalisé et adressé à la totalité des managers de ces quatre collectivités. Achevée fin 2014, cette étude a permis de valider une hypothèse : l'apparition de troubles psychosociaux dans les équipes n'est pas toujours la somme d'incapacités managériales individuelles (incapacité à manager ses équipes, à contrôler son stress, à régler les conflits, etc.) mais s'expliquerait aussi par des facteurs de risque organisationnels.

Elle a également confirmé l'importance de l'encadrement de premier niveau dans la vie des collectivités. Pour ses auteurs, l'encadrement de proximité apparaît en effet comme "l'élément charnière entre les élus, la direction et les agents", dans la mise en œuvre des politiques des collectivités territoriales. Dans le but de favoriser la santé et le bien-être au travail des agents et des encadrants intermédiaires, il apparaît pour eux nécessaire de donner à ces derniers des clefs qui leur permettent de "porter une grande partie des transformations organisationnelles à venir dans le monde territorial", tout en assurant la qualité du service public local.

Des outils qui se veulent pragmatiques

La seconde phase de la mission a permis de coproduire, lors d'ateliers et avec des méthodes inspirées du "design de services", des outils de prévention des RPS et d'aide aux managers, dans le cadre de groupes de travail constitués d'encadrants de proximité.

Sept outils managériaux ont été retenus et sont déployés depuis le 1er avril dans les collectivités du groupe projet, auxquelles se sont ajoutées les communes de Lampaul-Guimiliau, Daoulas, Quimperlé, Landerneau ainsi que la communauté d'agglomération de Concarneau Cornouaille. Ils se déclinent autour de quatre axes : "créer les conditions d'échanges entre pairs", "gérer les conflits qui perdurent", "l'encadrement de proximité à distance", et "les violences externes". Les outils issus de la réflexion des encadrants se veulent pragmatiques.

Il s'agit par exemple de développer un réseau de proximité entre managers - en particulier ceux qui travaillent dans les petites collectivités – afin de leur permettre de partager leur expérience avec leurs homologues, et de rompre leur isolement. Si le management se fait à distance, dans le cadre d'une implantation multisites, le manager peut perdre le contact avec la réalité du terrain, ce qui est susceptible d'induire une méconnaissance des difficultés, des dysfonctionnements, ou des améliorations possibles. Une immersion d'une journée auprès de ses agents lui permettra de "rétablir sa proximité".

Les encadrants ont également réfléchi à la problématique du handicap invisible : les agents qui ont des incapacités non reconnues officiellement génèrent des situations de travail qui peuvent être source d'incompréhensions ou de conflits. La méconnaissance et le manque de communication autour des handicaps au sein de l'équipe ne facilitent pas leur compréhension, d'où l'opportunité d'un dispositif de médiation entre le manager de proximité et le salarié atteint par le handicap. Un premier bilan de ces expérimentations sera dressé à l'automne 2016, à l'occasion du Forum des élus et de l'emploi territorial.

Au niveau national, le CNFPT devrait mettre en place une "boîte à outils" qui permettra aux collectivités intéressées de s'approprier ces dispositifs.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by UFICT Reims Métropole - dans RPS Risques psycho sociaux
commenter cet article

commentaires