Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

 

 

 

L'UFICT, le syndicalisme CGT spécifique aux cadres.

Liens

Union départementale CGT de la Marne

http://www.udcgt51.fr/

 

Coordination CGT des services publics territoriaux rémois

http://cgt-services-publics-remois.over-blog.com/ 

 

Syndicat CGT Ville de Charleville-Mézières

http://cgtcarolo.over-blog.com/

 

Syndicat CGT des Agents Territoriaux de la Communauté d'Agglomération Charleville - Mézières / Sedan

http://www.cgtcomagglo08.fr/

 

Syndicat CGT du Conseil général des Ardennes 

http://www.cgtcg08.com/

 

CGT territoriaux Amiens

http://territoriaux-cgt-amiens-metropole.over-blog.com/

 

CGT Finances publiques 51

http://www.financespubliques.cgt.fr/51/

 

Conseiller du salarié 51

http://www.conseillerdusalarie51.fr/

 

Observatoire des Risques PSycho - Sociaux au sein de la Fonction publique territoriale

http://www.observatoiredesrpsauseindelafpt.fr/

 

 

Pour un management alternatif

21 octobre 2016 5 21 /10 /octobre /2016 08:27
Séance marathon du Conseil supérieur de la fonction publique territoriale sur le PPCR

Le Conseil supérieur de la fonction publique territoriale s’est réuni toute la journée, ce mercredi 19 octobre, sous la présidence de Philippe LAURENT, maire de Sceaux.

 Pas moins de 16 textes étaient inscrits à l’ordre du jour, portant principalement sur la poursuite de la transcription réglementaire du protocole « P.P.C.R. », notamment dans la filière sécurité civile, mais également sur la filière enseignement artistique ou encore sur la mise en place de la procédure d’évaluation de la valeur professionnelle. 

A noter qu’est joint à ce communiqué de presse un communiqué du collège employeur du CSFPT, relatif aux textes examinés lors de cette séance.

 

˜˜˜™™™TEXTES RELATIFS A LA MISE ŒUVRE DU PROTOCOLE « P.P.C.R. »

 

dans la filière sportive

 

∞ Le premier texte est un projet de décret modifiant le décret n° 92-364 du 1er avril 1992 portant statut particulier du cadre d’emplois des conseillers territoriaux des activités physiques et sportives.

Ce texte a pour objet la mise en œuvre du protocole relatif aux parcours professionnels, carrières et rémunérations et à l’avenir de la fonction publique dit « P.P.C.R. » pour les conseillers territoriaux des activités physiques et sportives : instauration d’une durée unique d’échelon, alignement de leur carrière sur celle des deux premiers grades des attachés territoriaux.

Ce texte a reçu un avis favorable à la majorité des membres du CSFPT. Il a fait l’objet du vote suivant :

Collège employeur : avis favorable unanime (17) ;

Collège des organisations syndicales : 5 favorables, 11 défavorables, 4 abstentions.

 ∞∞∞∞∞

 ∞ Le texte suivant, en lien avec le premier, est un projet de décret modifiant le décret n° 92-366 du 1er avril 1992 portant échelonnement indiciaire applicable aux conseillers territoriaux des activités physiques et sportives.

Ce texte procède à la mise en œuvre, au bénéfice des membres du cadre d’emplois des conseillers des APS, des mesures prévues par le protocole « P.P.C.R. ».

Ce texte a reçu un avis favorable à la majorité des membres du CSFPT. Il a fait l’objet du vote suivant :

Collège employeur : avis favorable unanime (17) ;

Collège des organisations syndicales : 7 favorables, 7 défavorables, 6 abstentions.

 ∞∞∞∞∞

 dans la filière administrative

 

∞ A suivi un projet de décret modifiant le décret n° 87-1103 du 30 décembre 1987 portant statut particulier du cadre d’emplois des secrétaires de mairie.

Ce texte vise à mettre en œuvre le protocole « P.P.C.R. » pour les secrétaires de mairie, avec la mise en œuvre de la durée unique d’échelon et abrogation des dispositions relatives au recrutement et au classement, ce cadre d’emplois étant en extinction depuis 2001.

Ce texte a reçu un avis favorable à la majorité des membres du CSFPT. Il a fait l’objet du vote suivant :

Collège employeur : avis favorable unanime (17) ;

Collège des organisations syndicales : 7 favorables, 13 défavorables.

 ∞∞∞∞∞

 ∞ Le texte suivant, en lien avec le précédent, est un projet de décret modifiant le décret n° 87-1104 du 30 décembre 1987 portant échelonnement indiciaire applicable aux secrétaires de mairie.

Ce texte procède à la mise en œuvre, au bénéfice des membres du cadre d’emplois des secrétaires de mairie, des mesures prévues par le protocole « P.P.C.R. ». Il vise à revaloriser la grille indiciaire de ce cadre d’emplois, selon le calendrier et les modalités définies dans le protocole.

Ce texte a reçu un avis favorable à la majorité des membres du CSFPT. Il a fait l’objet du vote suivant :

Collège employeur : avis favorable unanime (17) ;

Collège des organisations syndicales : 7 favorables, 9 défavorables, 4 abstentions.

 ∞∞∞∞∞

 ∞ Le 5ème texte est un projet de décret modifiant le décret n° 87-1099 du 30 décembre 1987 portant statut particulier du cadre d’emplois des attachés territoriaux.

Ce texte a pour objet de modifier le statut des attachés territoriaux dans le cadre de la mise en œuvre du protocole « P.P.C.R. ». Il crée le grade d’attaché hors classe au sommet du cadre d’emplois des attachés territoriaux et place le  grade de directeur en extinction. Il réduit le nombre d’échelons dans les deux premiers grades et prévoit une durée unique dans chaque échelon. Le décret décline les trois grades du cadre d’emplois ainsi que leurs échelons respectifs, la durée du temps passé dans chacun de ces échelons, et les modalités d’avancement au nouveau grade.

Ce texte a reçu un avis défavorable à l’unanimité des membres du CSFPT.

 ∞∞∞∞∞

 ∞ Le texte suivant, en lien avec le précédent, est un projet de décret modifiant le décret n° 87-1100 du 30 décembre 1987 portant échelonnement indiciaire applicable aux attachés territoriaux.

Ce texte procède à la mise en œuvre, au bénéfice des membres du cadre d’emplois des attachés territoriaux, des mesures prévues par le protocole « P.P.C.R. ».

Ce texte a reçu un avis favorable à la majorité des membres du CSFPT. Il a fait l’objet du vote suivant :

Collège employeur : 8 favorables, 4 abstentions ;

Collège des organisations syndicales : 7 défavorables, 13 abstentions.

 ∞∞∞∞∞

 dans la filière sapeurs-pompiers

 

 Le 7ème texte est un projet de décret modifiant le décret n° 2012-520 du 20 avril 2012 portant statut particulier du cadre d'emplois des sapeurs et caporaux de sapeurs-pompiers professionnels.

Ce texte tient compte, à compter du 1er janvier 2017, de la nouvelle architecture statutaire des cadres d’emplois de catégorie C définie au décret n°2016-596 du 12 mai 2016 relatif à l’organisation des carrières des fonctionnaires de catégorie C de la fonction publique territoriale. Il introduit la référence aux nouvelles échelles de rémunération C1, C2 et C3 et précise les nouvelles dénominations des grades correspondants (passage de 4 à 3 grades).Il fixe des conditions d’avancement rénovées pour tenir compte de la nouvelle architecture du cadre d’emplois.

Ce texte a reçu un avis défavorable à la majorité des membres du CSFPT. Il a fait l’objet du vote suivant :

Collège employeur : avis favorable unanime (8) ;

Collège des organisations syndicales : 5 favorables, 15 défavorables.

 ∞∞∞∞∞

 ∞ Le texte suivant est un projet de décret modifiant le décret n° 2012-521 du 20 avril 2012 portant statut particulier du cadre d'emplois des sous-officiers de sapeurs-pompiers professionnels.

Ce texte a pour objet la mise en œuvre du protocole « P.P.C.R. » pour les sergents et les adjudants de sapeurs-pompiers professionnels.

Ce texte a reçu un avis défavorable à la majorité des membres du CSFPT. Il a fait l’objet du vote suivant :

Collège employeur : avis favorable unanime (8) ;

Collège des organisations syndicales : avis défavorable unanime (20).

 ∞∞∞∞∞

 ∞ A la suite, un projet de décret modifiant le décret n° 2012-524 du 20 avril 2012 fixant les indices de rémunération pour certains grades des cadres d'emplois de sapeurs-pompiers professionnels.

Ce texte a pour objet l’échelonnement indiciaire applicable aux sergents et adjudants du cadre d’emplois des sous-officiers de sapeurs-pompiers professionnels.

Ce texte a reçu un avis défavorable à la majorité des membres du CSFPT. Il a fait l’objet du vote suivant :

Collège employeur : avis favorable unanime (8) ;

Collège des organisations syndicales : 5 favorables, 15 défavorables.

 ∞∞∞∞∞

 ∞ Le texte suivant est un projet de décret modifiant le décret n° 2012-728 du 7 mai 2012 fixant les modalités d'organisation des concours prévus à l'article 5 du décret n°2012-520 du 20 avril 2012 portant statut particulier du cadre d'emplois des sapeurs et caporaux de sapeurs-pompiers professionnels.

Ce texte accompagne la réforme du cadre d'emplois des sapeurs et caporaux de sapeurs-pompiers professionnels en application de la réforme des parcours professionnels, carrières et rémunérations. Le décret prend en considération la réforme du cadre d’emplois des sapeurs et caporaux de sapeurs-pompiers professionnels en supprimant la référence au grade de sapeur de 1ère classe. Le cadre d’emplois étant constitué de trois grades (sapeurs, caporaux et caporaux-chefs), l’accès par concours externe dans ce cadre d’emplois s’effectue au grade de caporal. Les modalités d’organisation de ces concours externes d'accès au cadre d’emplois restent inchangées.

Ce texte a reçu un avis défavorable à la majorité des membres du CSFPT. Il a fait l’objet du vote suivant :

Collège employeur : avis favorable unanime (8) ;

Collège des organisations syndicales : 5 favorables, 15 défavorables.

 ∞∞∞∞∞

 ∞ A suivi un projet de décret modifiant le décret n° 2012-729 du 7 mai 2012 fixant les modalités d'organisation de l'examen professionnel prévu à l'article 11 du décret n° 2012-520 du 20 avril 2012 portant statut particulier du cadre d'emplois des sapeurs et caporaux de sapeurs-pompiers professionnels.

Ce texte accompagne la réforme du cadre d'emplois des sapeurs et caporaux de sapeurs-pompiers professionnels en application de la réforme des parcours professionnels, carrières et rémunérations. Il prend en considération la suppression du grade de sapeur-pompier de 1ère classe et définit les modalités de sélection des sapeurs de sapeurs-pompiers professionnels au titre de l'avancement au grade de caporal. Les modalités d’organisation de cet examen professionnel restent inchangées par rapport à celles qui étaient auparavant prévues pour l’avancement au grade de sapeurs-pompiers de 1ère classe.

Ce texte a reçu un avis défavorable à la majorité des membres du CSFPT. Il a fait l’objet du vote suivant :

Collège employeur : avis favorable unanime (8) ;

Collège des organisations syndicales : 5 favorables, 15 défavorables.

 ∞∞∞∞∞

 ∞ Le texte suivant est un projet d’arrêté modifiant l'arrêté du 20 avril 2012 fixant l'indice brut minimal et l'indice brut maximal servant de base au calcul de l'indemnité de responsabilité définie par l'article 6-4 du décret n° 90-850 du 25 septembre 1990 modifié portant dispositions communes à l'ensemble des sapeurs-pompiers professionnels.

Ce texte a reçu un avis défavorable à la majorité des membres du CSFPT. Il a fait l’objet du vote suivant :

Collège employeur : avis favorable unanime (8) ;

Collège des organisations syndicales : avis défavorable unanime (20).

 ∞∞∞∞∞

 ∞ A suivi un projet de décret modifiant le décret n° 2012-522 du 20 avril 2012 portant statut particulier du cadre d'emplois des lieutenants de sapeurs-pompiers professionnels.

Ce texte vise la modification du statut particulier du cadre d’emplois des lieutenants de sapeurs-pompiers professionnels afin de mettre en œuvre une disposition du protocole « P.P.C.R. » et d’intégrer le dispositif de l’évaluation professionnelle.

Ce texte a reçu un avis favorable à la majorité des membres du CSFPT. Il a fait l’objet du vote suivant :

Collège employeur : avis favorable unanime (8) ;

Collège des organisations syndicales : 5 favorables, 7 défavorables, 8 abstentions.

 ∞∞∞∞∞

 ∞ Par ailleurs, un projet d’arrêté modifiant l'arrêté du 20 avril 2012 fixant l'indice brut minimal et l'indice brut maximal servant de base au calcul de l'indemnité de responsabilité définie par l'article 6-4 du décret n° 90-850 du 25 septembre 1990 modifié portant dispositions communes à l'ensemble des sapeurs-pompiers professionnels.

I A noter que ce projet d’arrêté a déjà été examiné lors du CSFPT du 6 juillet 2016 et avait alors reçu un avis défavorable unanime du collège des organisations syndicales.

Ce texte a reçu un avis défavorable à la majorité des membres du CSFPT. Il a fait l’objet du vote suivant :

Collège employeur : avis favorable unanime (8) ;

Collège des organisations syndicales : avis défavorable unanime (20).

 

 ∞∞∞∞∞

 

 AUTRES TEXTES

 

 ∞ En outre, un projet de décret modifiant le décret n°2012-1019 du 3 septembre 2012 fixant les modalités d’organisation des concours pour le recrutement des assistants territoriaux d’enseignement artistique et le décret n° 2012-1017 du 3 septembre 2012 fixant les modalités d’organisation de l’examen professionnel prévu à l’article 16-II du décret n°2012-437 du 29 mars 2012 portant statut particulier du cadre d’emplois des assistants territoriaux d’enseignement artistique. 

Ce texte modifie le décret n° 2012-1019 du 3 septembre 2012 fixant les modalités d’organisation des concours pour le recrutement des AEA, afin de mieux définir les modalités d’évaluation des candidats aux concours externe, interne et troisième concours au grade d’AEA et au grade d’AEA principal de 2ème classe. Les modalités d’évaluation des candidats tiennent compte de l’exercice réel des missions qui consistent, pour les titulaires du grade d’AEA à accompagner et à assister les enseignants et, pour les titulaires des grades d’avancement d’AEA principal de 2ème ou de 1ère classe, à enseigner.

Ce décret modifie également le décret n°2012-1017 du 3 septembre 2012 fixant les modalités d'organisation de l’examen professionnel prévu à l’article 16-II du décret n°2012-437 du 29 mars 2012 portant statut particulier du cadre d'emplois des assistants territoriaux d'enseignement artistique.

Ce texte a reçu un avis favorable à la majorité des membres du CSFPT. Il a fait l’objet du vote suivant :

Collège employeur : avis favorable unanime (6) ;

Collège des organisations syndicales : 13 favorables, 7 abstentions.

 ∞∞∞∞∞

 ∞ Enfin, le dernier texte est un projet de décret modifiant les statuts particuliers de certains cadres d’emplois de la fonction publique territoriale et les dispositions statutaires particulières à certains emplois administratifs et techniques de direction pour introduire la procédure d’appréciation de la valeur professionnelle.

Le décret n° 2014-1526 du 16 décembre 2014 relatif à l'appréciation de la valeur professionnelle des fonctionnaires territoriaux est applicable à tous les corps, cadres d’emplois ou emplois de la fonction publique territoriale dotés d’un statut particulier. Le décret introduit dans les statuts particuliers des cadres d’emplois, hormis ceux des sapeurs-pompiers, ainsi que dans les décrets portant dispositions statutaires particulières à certains emplois administratifs et techniques de direction, une disposition de renvoi au décret du 16 décembre 2014 pour l’appréciation de la valeur professionnelle des fonctionnaires concernés.

Ce texte a reçu un avis favorable unanime des membres du CSFPT.

 

 ™™ 

 La prochaine séance plénière aura lieu le mercredi 16 novembre 2016

 

∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

 

Communiqué du Collège employeur

 

19 octobre 2016

 

CSFPT : les employeurs territoriaux exigent « une meilleure prise en compte des spécificités de la fonction publique territoriale »

 

À l'occasion de l'examen des textes de revalorisation des carrières (PPCR) de certains cadres d'emploi de la fonction publique territoriale (FPT) lors de la séance du Conseil supérieur de la fonction publique territoriale (CSFPT) du 19 octobre 2016, l’ensemble des employeurs territoriaux ont déploré « le caractère trop contraignant des quotas et des conditions restrictives qui sont opposés aux employeurs dans la gestion de carrière des agents et freinent la modernisation de la gestion des ressources humaines, par ailleurs voulue par l’Etat lui-même ».

 

Philippe Laurent, maire de Sceaux et président du CSFPT, a tenu à souligner que « les employeurs sont pleinement conscients des enjeux et exercent en conséquence toutes leurs responsabilités ». Il a ajouté « qu'il est hautement souhaitable que les employeurs puissent disposer d'une plus grande liberté dans la gestion de carrière des agents, dans l’intérêt commun des agents eux-mêmes et de la qualité du service public local ».

 

Loïc Cauret, maire de Lamballe et membre du CSFPT, a pour sa part regretté « le caractère excessif et trop mécanique de l'homologie entre la fonction publique d'Etat (FPE) et la FPT, qui montre encore une méconnaissance persistante des spécificités du service public local ». 

 

Les employeurs demandent donc unanimement au gouvernement de prendre davantage en compte, dans les projets de textes, les caractéristiques propres à l'emploi territorial et au statut de la FPT, comme cela a d’ailleurs été souligné dans le rapport Demain la fonction publique territoriale, adopté en juillet 2016 par le CSFPT. 

 

http://www.csfpt.org/communiques-presse/communique-de-presse-du-csfpt-du-19-octobre-2016

Partager cet article

Repost 0
Published by UFICT Reims Métropole - dans CSFPT
commenter cet article

commentaires