Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

 

 

 

L'UFICT, le syndicalisme CGT spécifique aux cadres.

Liens

Union départementale CGT de la Marne

http://www.udcgt51.fr/

 

Coordination CGT des services publics territoriaux rémois

http://cgt-services-publics-remois.over-blog.com/ 

 

Syndicat CGT Ville de Charleville-Mézières

http://cgtcarolo.over-blog.com/

 

Syndicat CGT des Agents Territoriaux de la Communauté d'Agglomération Charleville - Mézières / Sedan

http://www.cgtcomagglo08.fr/

 

Syndicat CGT du Conseil général des Ardennes 

http://www.cgtcg08.com/

 

CGT territoriaux Amiens

http://territoriaux-cgt-amiens-metropole.over-blog.com/

 

CGT Finances publiques 51

http://www.financespubliques.cgt.fr/51/

 

Conseiller du salarié 51

http://www.conseillerdusalarie51.fr/

 

Observatoire des Risques PSycho - Sociaux au sein de la Fonction publique territoriale

http://www.observatoiredesrpsauseindelafpt.fr/

 

 

Pour un management alternatif

21 mai 2017 7 21 /05 /mai /2017 12:14
Le bilan de santé des Français au travail

22% des sondés craignent d'être dépassés par les changements technologiques

 

Bien-être, motivation, santé, comportements à l'ère du numérique, rythmes de travail... la 8ème édition de l'étude Santé des salariés et performances des entreprises réalisée par Malakoff Mederic ratisse large. Objectif : prendre la température auprès des salariés de l'open space afin de déterminer si leurs conditions de travail s'améliorent. Bonne nouvelle, le nombre de salariés qui déclarent que leur travail est à la fois physiquement et nerveusement fatigant est en baisse par rapport à 2009.

Plus précisément, 45% (contre 54% en 2009) des salariés déclarent leur travail physiquement fatigant et 67% (contre 72 % en 2009) le considèrent nerveusement fatigant. Toutefois, ce bilan aux apparences convaincantes est à nuancer. En effet, pour de nombreux salariés (42%), la cadence du rythme a accéléré. A tel point que 46% estiment qu'il ne pourront pas continuer de cette manière pendant encore 10 ans.

Fatigue physique en baisse

Il faut dire que depuis 8 ans, la prise de conscience des risques professionnels a eu le temps de faire son oeuvre dans les entreprises françaises. Allant de pair avec cette prise de conscience, les conditions de travail semblent s'être nettement améliorées : alors qu'ils étaient 39% il y a huit ans, 31% des interrogés déclarent aujourd'hui effectuer des gestes répétitifs. De même en ce qui concerne l'utilisation des machines, 22% des salariés travaillent sur des machines pouvant les exposer à des blessures, contre 31 % en 2009. Côté pénibilité des postures, il y a aussi du mieux puisque 29 % déclarent rester trop longtemps debout ou dans une autre posture pénible, contre 34% en 2009. Baisse également du côté des salariés soumis aux émanations des produits toxiques ou des poussières qui sont aujourd'hui 30% contre 39% auparavant.

L'impact du numérique

A l'ère du numérique, le temps s'accélère. Il en va de même pour les nouveaux usages et comportements. Hyper-disponibilité, hyper-connectivité... Nombreux sont les salariés qui continuent à travailler sur leur smartphone ou tablette le soir en rentrant chez eux, durant les pauses ou le week-end. Résultat : 24% des salariés déclarent travailler de plus en plus souvent chez eux en dehors des heures de travail (35% pour les cadres) et 48% des cadres consultent leurs mails professionnels en dehors des heures de travail. 36% des sondés expliquent qu'ils ont de plus en plus de difficultés à concilier vie professionnelle et vie privée. Les répercussions se font aussi sentir au niveau de l'entreprise qui cherche à rester dans la course, quitte à sacrifier le bien-être de ses salariés. 55 % d'entre eux ont déclaré avoir vécu au moins un événement, une restructuration ou une réorganisation dans l'année... Soit 19 points en plus depuis 2009. De même, 4 salariés sur 10 évoquent un manque de reconnaissance. Laquelle est nécessaire au bien-être et à la productivité.

La crainte d'être dépassé par les évolutions technologiques

Les enjeux de l'entreprise sont les mêmes du côté des salariés dont certains craignent de ne pas être à la page du numérique. Si 49% sont formés par leur entreprise aux nouveaux outils informatiques et que 77% des salariés estiment qu'ils maîtrisent les outils numériques dans leur travail, ce n'est pas le cas de 22% des sondés qui craignent d’être bientôt dépassés par les changements technologiques.

Santé et absentéisme

Stress, maladies chroniques, insomnie, maux de tête, fatigue nerveuse, TMS... sont le lot quotidien des salariés français au bureau. En résulte, dans certains cas, un fort taux d'absentéisme : 20 % des salariés déclarent une maladie chronique. Or les auteurs de l'étude rappellent que l'entreprise est un « endroit privilégié pour développer des actions de prévention santé : dépistage des maladies chroniques et graves, bilan de santé, promotion d’une meilleure alimentation et de l’activité physique, gestion du stress, campagnes de vaccination, conseils pour mieux dormir ou arrêter de fumer... » Un point de vue que partagent les sondés qui souhaiteraient plus d'implication de leur employeur dans l'amélioration de leurs conditions de travail. Ainsi sont-ils 75% à souhaiter que leur responsable effectue un suivi régulier de leur état de santé. Plus concrètement, ils aimeraient que leur entreprise leur propose des services pour faire du sport (61%), mieux dormir (54%), arrêter du fumer (48%) ou encore mieux maîtriser leur alimentation (47%).

Partager cet article

Repost 0

commentaires