Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

 

 

 

 

 

 

L'UFICT, le syndicalisme CGT spécifique aux cadres.

Liens

Union départementale CGT de la Marne

http://www.udcgt51.fr/

 

Coordination CGT des services publics territoriaux rémois

http://cgt-services-publics-remois.over-blog.com/ 

 

Syndicat CGT Ville de Charleville-Mézières

http://cgtcarolo.over-blog.com/

 

Syndicat CGT des Agents Territoriaux de la Communauté d'Agglomération Charleville - Mézières / Sedan

http://www.cgtcomagglo08.fr/

 

Syndicat CGT du Conseil général des Ardennes 

http://www.cgtcg08.com/

 

CGT territoriaux Amiens

http://territoriaux-cgt-amiens-metropole.over-blog.com/

 

CGT Finances publiques 51

http://www.financespubliques.cgt.fr/51/

 

Conseiller du salarié 51

http://www.conseillerdusalarie51.fr/

 

Observatoire des Risques PSycho - Sociaux au sein de la Fonction publique territoriale

http://www.observatoiredesrpsauseindelafpt.fr/

 

 

Pour un management alternatif

25 octobre 2016 2 25 /10 /octobre /2016 13:04

 

 

Projet de décret modifiant le décret n°2012-1019 du 3 septembre 2012 fixant les modalités d’organisation des concours pour le recrutement des assistants territoriaux d’enseignement artistique et le décret n° 2012-1017 du 3 septembre 2012 fixant les modalités d’organisation de l’examen professionnel prévu à l’article 16-II du décret n°2012-437 du 29 mars 2012 portant statut particulier du cadre d’emplois des assistants territoriaux d’enseignement artistique

 

CSFPT du 19 octobre 2016

 

Déclaration CGT

 

Monsieur le Président,

Monsieur le Directeur général,

Mesdames et messieurs,

Chers collègues,

 

Le Conseil supérieur doit donner un avis sur ce projet de décret,  pour la CGT l’urgence est de relancer l’emploi statutaire dans l’enseignement artistique, stopper l’emploi précaire, en relançant le processus des concours. Les propositions figurant dans ce projet de décret  ne sont pas  adaptées à la réalité des besoins ni à la réalité  de moyens. De plus, les conservatoires, comme les candidats ont besoin d’un accès statutaire adaptés et pour toutes les disciplines.

La suppression du concours d’AEA dans la quasi-totalité des disciplines est justifiée dans la notice argumentaire du projet de décret par l’introduction d’un distinguo entre assistants « qui accompagnent et assistent les enseignants » et les assistants principaux « qui enseignent ». Ce distinguo ne tient pas la route face à la réalité : tous les enseignants sont en autonomie pédagogique, y compris les « accompagnateurs ».

Les différences de grades sont justifiés par le niveau de qualification, le contenu des enseignements et la nature des diplômes délivrés, pas par une séparation arbitraire et factice entre « assistanat » et enseignement.

La plupart des établissements ne pourrait pas assurer leurs missions sans AEA.

La CGT revendique un recrutement à minimum niveau III pour l’enseignement artistique (enseignants diplômés de l’enseignement supérieur).

Mais l’Etat forme trop peu de diplômés pour satisfaire aux besoins de recrutement des collectivités qui se tournent donc vers les non diplômés de l’enseignement supérieur (environ 50 % des AEA /APEA).

Le maintien à titre transitoire d’un concours d’AEA est donc une nécessité pour leur permettre d’intégrer l’emploi statutaire tant que l’Etat n’assumera pas ses responsabilités en matière de formation initiale.

Nous continuons à revendiquer une revalorisation globale de la filière tant pour la catégorie A pour la catégorie B et d’autant plus dans un contexte

- de retrait de l'Etat de ses responsabilités, c’est moins de financement des établissements, moins  de capacité à recruter et fragilisés par la loi sur l'autonomie des universités.

- de dégradation des ressources des collectivités c’est moins de capacité à recruter des enseignants diplômés et à remplacer dans des conditions sociales et pédagogiques correctes les départs en retraite.

- d'attractivité dégradée de la grille salariale pour les diplômés de l'enseignement supérieur, actuellement, le même grade d'accès à l'emploi statutaire - APEA - pour les agents ayant un DEM niveau (niveau IV) et ceux ayant un DE/DUMI (niveau III revendiqué niveau II par la CGT).

La CGT revendique une meilleure reconnaissance de la filière qui doit passer par une véritable politique concertée des pouvoirs publics sur la question des enseignements artistiques dans la fonction publique.

C’est pourquoi, il faut redonner de l’attractivité aux cadres d’emplois : revoir les grilles indiciaires, l’accès systématique au grade hors classe ou intégration du hors-classe dans la grille des PEA, créer un cadre de PEA Supérieur, intégrer les AEA à la catégorie A. Il s’agit certes de relancer les concours mais aussi les procédures d’intégration, non seulement pour les personnels en fonction mais aussi pour les jeunes diplômés (faire face aux 30% de départ à la retraite prévus dans les 10 ans à venir).

 

Merci, pour votre attention.

Repost 0